Linkedin Partager

Danse classique/Football: Le syndrome du carrefour postérieur du pied: Quésaco ? Diagnostic et traitements.

Schéma d'un conflit postérieur de cheville. Il survient en hyperflexion plantaire de façon chronique (a) ou de façon aigue.
                                                                                                                 http://www.ccos.fr/conflit-posterieur-de-cheville
 

C’est une pathologie que l’on retrouve chez la danseuse (classique) car la position des pointes majore la flexion plantaire du pied. La flexion plantaire ou hyper-extension du pied, augmente le risque de contact anormal par écrasement des éléments postérieurs entre le tibia et l’os du talon.
On retrouve également souvent le conflit postérieur chez les footballeurs. Dans ce cas, c’est la partie postérieure de l’astragale qui vient se fracturer lors d’un traumatisme en hyper-flexion plantaire car elle se coince de façon violente entre le tibia et l’os du talon (calcanéum).

Les symptômes:

–  Douleur postérieure de la cheville de type mécanique lors des mouvements de flexion plantaire (une douleur postérieure en flexion dorsale nous orientera plutôt vers une pathologie du tendon d’Achille). Cette douleur est favorisée par la pratique sportive.

Douleur parfois « aiguë », traduisant un traumatisme osseux brutal, une fracture.

Douleur progressive répondant à une lésion micro-traumatique plus ou moins chronique ou récurrente (contraintes en fréquence et en intensité trop importante, entraînant des contraintes répétées sur l’arrière-pied et des douleurs associées à un remaniement du talus).

– Plus rarement, les lésions de surmenage sont secondaires, surtout par instabilité articulaire du tarse postérieur.

Signes cliniques et diagnostic:

Le diagnostic se fait le plus souvent, lors de l’examen clinique, à la palpation des structures en questions:

– douleur lors du test de la pince coupante (flexion plantaire forcée ou dorsiflexion);

– douleur du muscle fléchisseur de l’hallux.

Nous avons également impérativement besoin d’examens complémentaires tels que: radiographie du pied en charge (demandé l’incidence Talar Process View), l’arthro-scanner est intéressant quand on suspecte un conflit d’origine osseuse et enfin une IRM (plus intéressante quand on suspecte un conflit des parties molles).

Les solutions thérapeutiques:

A priori, l’ostéopathe ne pourra pas faire partie de la prise en charge pluridisciplinaire..!

Plusieurs solutions s’offre au patient:

– Le repos;

– L’immobilisation;

– L’infiltration de corticoïdes au niveau du conflit;

– Si échec arthroscopie (chirurgie donc) dont le but sera de réséquer les tissus qui se coincent dans l’articulation.

Le traitement des formes micro-traumatiques, en revanche, repose sur une rééducation (kinésithérapie donc) qui se propose de répartir différemment les contraintes mécaniques en hyper-extension du pied.

SOURCES:

http://www.ccos.fr/conflit-posterieur-de-cheville

http://un-medecin-vous-informe.blogspot.fr/2013/02/le-pied-douloureux.html

http://www.em-consulte.com/article/1116/syndrome-du-carrefour-posterieur

http://www.maitrise-orthopedique.com/articles/le-syndrome-du-carrefour-posterieur-de-la-cheville-163

http://www.chirurgie-orthopedique-toulouse.com/les-articulations/la-cheville/syndrome-du-carrefour-posterieur-a-la-cheville/

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Cabinet
22 Boulevard Richard Wallace
92800 Puteaux

Prendre rendez-vous
06.31.27.40.79

Site internet crée par WSI Netsulting (agence de Marne-la-Vallée)