Linkedin Partager

Pole Dance et Ostéopathie: sa pratique et ses pathologies.

pole

On vous dit « Pole Dance », vous pensez aux salles de strip-tease et autres danses lascives ? Et bien détrompez-vous! Après les cirques, les danseuses burlesques, les strip-teaseuses, il est temps d’ouvrir ce sport à toutes (et à tous) !

La Pole Dance a fait son apparition en France en 2006 et depuis s’est largement répandue, bien que nous restions toujours en retard par rapport à d’autres pays.

En France, la « Pole Dance Fitness » se développe, notamment en dé-diabolisant la connotation sexuelle que ce sport atypique peut apporter. L’image sexy de la discipline reste bien encrée et perdure du fait de la tenue portée par les sportives (shorty et brassières pour adhérer à la barre), donnant lieu à une mauvaise interprétation.

L’un des intérêts principaux de ce sport est justement de pouvoir combiner la danse (qu’elle soit classique, contemporaine, moderne, sensuelle ou non), les acrobaties, les mouvements de gymnastique, et enfin le renforcement musculaire pur. C’est donc une discipline sportive à part entière et chacun(e) peut la pratiquer comme il ou elle l’entend.

Comme tout sport, la Pole Dance permet de développer :

–          la confiance en soi ;

–          le dépassement de soi ;

–          la rigueur et la discipline ;

–          l’esprit d’équipe, l’entraide et l’ouverture d’esprit.

Et comme tout sport, elle peut entrainer des blessures…

  • Les points clefs à ne pas louper pour ne pas vous blessez :

–          L’échauffement musculaire. Nous avons tendance, surtout dans la pratique débutante, à sous-estimer l’effort musculaire réalisé lors de la pratique.

–          L’assouplissement. Toujours sous l’œil ou les directives du professeur. Attention à celles et ceux qui pensent pouvoir reprendre les assouplissements seul(e)s et sans conseils, du fait que par le passé ils/elles étaient anciennes gymnastes (oui, à 12 ans, nous sommes souples) !!!

–          Le travail cardiovasculaire et musculaire pur. La Pole Dance est un sport complet et exigent. Il exige de réelles conditions physiques, que tout le monde peut acquérir au fur et à mesure de sa pratique, grâce à des exercices de renforcement musculaire (abdominaux, gainage, renforcement du dos), de musculation voir de mouvement de cross-fit. Les mêmes exercices de renforcement musculaire que nous conseillons à presque tous nos patient(e)s !!!

–          La pratique de la pole en club. Un certains nombres de pratiquant(e)s apprennent la Pole Dance par des vidéos/tutoriels YouTube. C’est-à-dire en autodidacte puisque nous pouvons acheter librement une pole pour chez nous! Loin de moi l’idée de dénoncer cette pratique car les tutoriels peuvent être vraiment pédagogique, mais il me semble justifier de répéter que la Pole n’est pas un sport anodin et que sa pratique nécessite d’être préparée, guidée et coachée par un professionnel de qualité et avec des locaux en états.

Dans la région du 92, je vous recommande le studio Edens Pole (Rueil) dont la directrice n’est autre que l’excellente Caroline Frieden. Plus d’informations sur http://edenspole.fr/

 

  • Les pathologies liées à la pratique de la Pole Dance :

La majorité des douleurs de la Pole Danseuse se trouve aux avant-bras et aux poignets (38%) puis au dos (32%), aux épaules et aux membres inférieurs (ex-aequo 31%), et enfin aux mains et aux doigts.

Les tendinites, particulièrement du membre supérieur, sont retrouvées de manière prépondérante chez les pratiquant(e)s et cela malgré les étirements en fin de séance :

–          coiffe des rotateurs

–          épicondylite médiale et latérale

–          tendinite de De Quervain

Mais on retrouve également la souffrance des abdominaux et des muscles intercostaux, ainsi que la luxation de l’articulation costo-vertébrale.

  • Les facteurs de risques de la tendinite :

–          des efforts répétés (contraintes sur les tissus musculaires et tendineux en fréquence et en intensité). Les « Tricks » répétés, utilisant peut être plus de force et de puissance qu’un « spin », sont susceptibles d’apporter plus de contraintes tissulaires à long terme.

–          De la fatigue accumulée à des blessures minimes non traitées ou non suivies par le passé.

–          Le sur entrainement ou la modification brutale d’un entrainement.

–          Un temps de repos insuffisant après une blessure et après une inflammation.

–          L’absence d’échauffement, et d’étirement.

–          Une mauvaise hydratation, une hygiène de vie alimentaire  instable.

  • L’ostéopathie pour les danseuses « débutantes » :

L’acquisition puis la maîtrise de la technique est longue. Votre ostéopathe pourra vous aidez pour les blessures type cervicalgie, lombalgie, douleur du membre supérieur ou inférieur (type tendinite épaule ou entorse de cheville si mauvaise réception)… Certaines douleurs sont « normales » quand on débute un nouveau sport, comme les courbatures et les bleus (surtout pour la Pole) !!! Mais elles peuvent favoriser par la suite de vraies pathologies.

  • L’ostéopathie pour les pratiquantes confirmées :

Confirmées, semi-pro ou professionnelles, l’ostéopathie permettra d’améliorer et d’optimiser vos capacités sportives. Comme dans tous les sports, nous avons parfois la sensation de ne plus progresser, parfois de régresser, ou de ne pas être assez constante dans nos performances. Votre praticien doit vous permettre de gagner de la souplesse, ou encore de récupérer la souplesse déjà existante avant l’arrivée des petits bobos… Idem pour la récupération musculaire, et toutes les pathologies déjà citées plus haut qui ne sont pas l’apanage des débutantes !!!

De manière générale, votre praticien doit pouvoir vous conseillez et vous orientez vers les professionnels adaptés.

Pour preuve de l’efficacité de l’ostéopathie : la Délégation Française de Pole Sports a pour Présidente de la commission « médecine du sport », une ostéopathe, depuis 2015.

Sources:

http://edenspole.fr/

FREEL B; Fundamentals of training for Pole fitness and dance. Poler North 2013 p 114

EDWARDS Kate; Pole Bible. 2013 p 163

http://memoires.kine-nancy.eu/maisonobe2015.pdf soit « Les pathologies de la Pole Dance dans la pratique commune (tout niveau confondu) – Quelles sont les lésions des poles danseuses ? » 2015 MAISONOBE 

 

 

 

 

 

Mots-clefs : , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Cabinet
22 Boulevard Richard Wallace
92800 Puteaux

Prendre rendez-vous
06.31.27.40.79

Site internet crée par WSI Netsulting (agence de Marne-la-Vallée)