Linkedin Partager

Articles marqués avec ‘santé sexuelle’

sexologie et sexualité féminine

Vous souffrez :

  • de vaginisme (Douleur génito-pelvienne et douleur liée à la pénétration : contraction involontaire, répétée, persistante, des muscles du périnée qui entour le tiers externe du vagin en cas de tentative de pénétration par le pénis, le doigt, le tampon ou le spécullum).
  • de dyspareunies superficielles (vestibulodynie = douleur au niveau de la vulve (entrée du vagin, clitoris) à type de brulure, de coupure, de décharges, sans affections organiques reconnues. Difficultés répétées lors du rapport sexuel : angoisse d’anticipation, peur de la pénétration, peur de la douleur).
  • de dyspareunies profondes (douleur profonde lors du rapport sexuel, située en profondeur lorsque la pénétration est totale, volontiers latéralisées ou centrales ressenties dans le ventre ou le bas du dos, selon les position sexuelle ou selon le cycle menstruel).
  • de difficulté en lien avec le désir et le plaisir (manque / baisse d’envies sexuelles, de fantaisies imaginatives, de motivation et de réceptivité ou à l’inverse hausse / excès d’activité sexuelle qui entraine de la souffrance personnelle ou dans le couple).
  • de difficulté en lien avec l’excitation (lubrification, excitation physique et mentale).
  • de difficulté en lien avec l’orgasme (difficulté à atteindre l’orgasme malgré une stimulation adaptée).

Un.e sexologue peut vous aider !

Un sexologue peut être médecin, psychologue, kinésithérapeute… et ostéopathe comme c’est mon cas (formée en université) !

Lorsque votre sexologue est ostéopathe, il pourra parfois utiliser l’ostéopathie dans le cadre de la sexothérapie. Effectivement, l’ostéopathie peut être une solution thérapeutique dans le cadre du vaginisme, des dyspareunies profondes et superficielles !

Au delà de sa formation initiale d’ostéopathe, la sexologue que je suis vous proposera des consultations uniquement sous forme d’entretien verbal : informations, conseils, travail des sujets clefs sous forme de discussion, d’exercice, d’entretien en couple, de lecture … L’objectif est de mettre des mots sur ce que la patiente ressent, de donner des explications, de rassurer et d’accompagner la patiente selon ses besoins et ses attentes.

Il arrivera régulièrement de collaborer avec des médecins (médicaments, diagnostic, examens complémentaires : urologue, médecin généraliste, infectiologue, addictologue, psychiatre) mais aussi avec d’autres professionnels pouvant vous aidez dans votre démarche de soin (kinésithérapeute, sophrologue, psychologue).

bibliothérapie et santé sexuelle

J’ai monté une bibliothèque spécifique à la sphère sexologique depuis mes études (2019 – 2021). Voici les lectures qui m’ont le plus marqué durant mes trois dernières années.

Axe : thérapie manuelle, ou sur la dimension corporelle 

  • « dysfonctions sexuelles : prise en charge en kiné-sexologie et thérapie cognitivo-comportementale » par Geneviève Perronny Marquat – Robert Jauze 2014

Ici l’auteure qui est kinésithérapeute et sexologue nous parle des fondements de la méthode de rééducation périnéale et de la TCC. Elle répertorie les dysfonctions sexuelles féminines et masculines ainsi que les dysharmonies conjugales et nous montre comment elle prend en charge certaines de ces dysfonctions en « kiné-sexologie ».

 

  • « ostéopathie intrapelvienne et arbre gynécologique : sexualité et identité » par Christine Michel-Schweitzer – 2013 EmergentWorld

Ici l’auteure est sage-femme ostéopathe et nous parle de psycho généalogie, d’ostéopathie par voie intra-pelvienne et de la manière dont elle arrive à traiter ces  » blocages physique et psychique  » grâce à de multiples cas cliniques détaillés.

 

  • « le périnée féminin douloureux – manuel de prise en charge globale pour les patientes et leurs thérapeutes – le fil d’Ariane » par Martine grimaldi – sauramps médical 2014. C’est une guide des dysfonctions sexuelles féminines ayant comme traitement la thérapie manuelle par voie externe et interne. Martine Grimaldi est gynécologue – ostéopathe. Elle décrit plusieurs études scientifiques qu’elle a réalisées au sujet de l’intérêt de la thérapie manuelle chez les femmes qui souffrent, entre autre, de dyspareunies. Elle met en place un protocole clinique hiérarchisé pour les thérapeutes et pour les patientes !

 

  • « le corps psychosomatique libéré de la sexualité » par Suzanne Képès – Syros 2001 ; Au sujet de ce livre passionnant mêlant psychothérapie, psychosomatique et sexualité. On parle de conflits internes et des souffrances de l’enfance qui peuvent ressurgir adulte sur la sexualité. Selon l’auteure l’approche psychosomatique du corps et de l’esprit est obligatoire car intègre toutes les dimensions de la personne. Elle fait référence à plusieurs cas cliniques en discutant du touché, de la relaxation, de l’accès au lâcher-prise.

 

  • Guide pratique d’ostéopathie en gynécologie Par Claudine Ageron-Marque : gynécologue et ostéopathe ce livre est complet pour les thérapeutes manuels des années 2000.

On retrouve la description des pathologies gynécologiques à connaitre en tant qu’ostéopathe, les traitements manuels possibles par voie externe et par voie interne. Néanmoins la sexualité n’y est que très peu abordée.

 

Axe : sexualité féminine 

  • « le secret des femmes, voyage au cœur du plaisir et de la jouissance » par Elisa Brune ; Odile Jacob 2012

Ici on parle sexualité pour décomplexer les femmes au sujet de leur plaisir et de leur jouissance, pleins de témoignages de femmes avec un large panel de plaisirs différents, livre qui se veut facile à lire par morceaux pour les patientes.

 

  • « les femmes et leur sexe » par Laura Beltran (2017)

Accessible à toutes les lectrices. Un ouvrage facile à lire. Il parle de toutes les galères liées à la sexualité féminine, sans tabou.

 

  • « Femme désirée femme désirante» par Dr Danièle Flaumenbaum (édition de 2017)

Un livre qui s’adresse aux femmes (un peu moins aux jeunes femmes et aux jeunes femmes homosexuelles car l’autrice reste dans un discours très hétéronormé ce qui empêchera peut être à ces lectrices de s’identifier) afin de mieux comprendre comment elles construisent leur sexualité, la place qu’y tient la mère, et la question du désir et du plaisir si peu au rendez-vous.

 

  • « idées reçues sur l’endométriose » Par Charles Chapron et Yasmine Candau (2020)

Excellent livre au sujet de l’endométriose. On retrouve l’histoire de l’endométriose et ses différentes théories. Les causes et les origines de cette maladie, ses traitements et les perspectives à venir (recherches à mener). Les sources scientifiques en fin de livre, agrémentées des associations pour les patientes, sont plus qu’intéressantes pour nous en tant que professionnel du soin.

 

  • « une sexualité à soi : libérée des normes » par Laura Berlingo (2021)

Un livre que je recommande en tant que conseillère en santé sexuelle car l’auteure nous parle de santé sexuelle et de sexualités positives. Plusieurs passages sont plus personnels et très intéressant concernant « l’injonction à jouir ». Cette gynécologue semble avoir un regard décalé sur les choses : ne pas tout voir de manière binaire, mettre de la nuance partout et laissez le champ des possibles ouvert.

 

Axe : sexualité masculine 

  • L’encyclo pénis du Docteur Vincent Hupertan (2019)

Ludique et rigolo pour parler des pathologies et maux spécifiques aux hommes. Beaucoup de métaphores et de schémas très clairs. Convient parfaitement pour nos patients.

 

  • « mécanique sexuelle des hommes » les deux tomes I érection II éjaculation de catherine solano et pascal de sutter (2012)

Livre assez facile à lire pour un patient qui souhaitera s’instruire et comprendre. 

 

  • « Ejaculation prématurée » Par F. de carufel (2008)

Livre passionnant au sujet de l’éjaculation prématurée et de sa prise en charge en sexocorporel ! 

 

  • « mon sexe et moi : manuel pour comprendre et réparer son pénis » par Marc Galiano et Rica etienne (2020)

Pour tout le monde, pour la cul-ture G (4)

  • « Le sexe selon Maia, au-delà des idées reçues » de Maia Mazurette (2020) et son deuxième livre « la vulve, la verge et le vibro » (2021)

Excellents livres qui nous font ouvrir les yeux sur les « normes » et les pratiques. Cette tribune, régulièrement la plus lue et la plus commentée des parutions du Monde, analyse notre représentation du corps, nos pratiques sexuelles aussi bien que notre imaginaire. Avec un credo : le sexe doit nous rassembler plutôt que nous diviser. Dans son 2 ème livre on découvre le sexe à travers 112 mots, décortiqués, à double-sens, étymologiques. Chaque mot à sa chronique et devient accessible.

 

  • « jouissance club » (2019)

Manuel pour toutes les personnes souhaitant découvrir et redécouvrir son corps et celui de l’autre. Illustrations ludiques et pédagogiques à l’appui.

 

  • « les couilles sur la table » par victoire tuaillon (2020)

Livre sur la masculinité. Pourquoi le masculin est en crise ? Livre très enrichissant avec beaucoup de revues bibliographies et de sources scientifiques. Elle fait aussi un podcast audio.

 

Axe : couple 

  • Master et Johnson les mésententes sexuelles et leur traitement ; 1970.
  • « la créativité érotique dans le couple » par Capucine Moreau (2020)

Petit livre pour le couple ou individuellement pour l’un des partenaires. On parle d’érotisme, de désir, de couples libres / poly-amoureux / exclusifs. C’est une sorte de carnet de voyage car l’auteure demande à ce qu’on puisse faire notre propre cahier à côté. Ludique et facile à lire. Très didactique, très bien pour le patient.e et agréable à lire pour le thérapeute (donne des métaphores et quelques clefs).

 

  • « slow sex : s’aimer en pleine conscience » par Descombes (2017)

 

  • « Je t’aime je te trompe » repenser l’infidélité pour réinventer son couple par Esther Perel (2017)

Ce livre apporte une réflexion autour de l’adultère et de ce qu’il représente pour chacun et chacune dans un couple.

Revues et Manuels « incontournables » 

  • Revue « Sexualités Humaines » Par J.Mignot

Abonnée depuis 2019, c’est une revue incontournable avec des articles originaux, des études ou encore des cas cliniques détaillés et utiles pour l’apprentissage de la sexologie.

 

  • « aide-mémoire : psycho-sexologie en 40 notions » par Joelle Mignot and co – dunod 2018

C’est un inventaire sur la complexité de la sexualité humaine, son approche pluridisciplinaire et transdisciplinaire, sa rigueur scientifique et les références apportées permettent de mieux comprendre la prise en charge des troubles sexuels de l’homme et de la femme et du couple. 

 

  • « santé sexuelle et droits humains : un enjeu pour l’humanité » par Thierry Troussier and co – de boeck solal 2015

Ici une quinzaine d’auteurs nous présentent des travaux scientifiques multidisciplinaires au sujet de la santé sexuelle, reproductive et des droits humains. Mélange novateur et rigoureux.

 

  • « manuel de sexologie clinique » par Lopes et Poudat (2007)

 

  • Master et Johnson Les perspectives sexuelles : Homo, bi, hétérosexualités : une ou des sexualités ?

 

 

Prise en charge ostéopathique de la sphère gynécologique: douleur du cycle menstruel, dyspareunie, et autres pathologies..

Prise en charge en ostéopathie de la sphère pelvienne

pelvis

Votre ostéopathe peut prendre en charge, dans une certaine mesure, certaines douleurs gynécologiques:

– Les douleurs abdominales basses et lombaires pendant le cycle menstruel;

Quelle patiente ne m’a pas déjà dit  » j’ai mal pendant mes règles, mais bon c’est normal, c’est ça depuis toujours ». Et bien non… Il peut y avoir de multiples explications… Il faut bien évidemment, dans un premier temps, prendre l’avis du spécialiste en gynécologie. En fonction de ce qui sera décelé en terme de pathologies dites « organiques » (par exemple pathologies ovariennes, fibromes utérins, Endométriose), l’ostéopathe pourra continuer (ou non) sa prise en charge et vous aidez à diminuer vos symptômes pour une meilleure qualité de vie.

En effet, l’ostéopathe pratiquera par voies externes des manipulations / mobilisations articulaires, musculaires, viscérales, au niveau de votre dos et plus globalement sur le bassin. Votre utérus, votre rectum, vos viscères du « petit bassin » sont mobiles (ça doit bouger) et rattachées notamment au cadre osseux du bassin par des petits ligaments, des muscles, qui peuvent « souffrir » ou être contracturés.

Certains peuvent pratiquer les touchers pelviens (toucher rectal et vaginal). Ces techniques peuvent être extrêmement efficaces. Cette pratique est interdite aux ostéopathe exclusif (comme moi par exemple), mais certains médecins, gynécologue, sage-femme, kinésithérapeute, le pratiquent (ils se forment à l’ostéopathie en plus de leur premier métier). Je ne manque pas de ré orienter mes patientes vers les praticiens adéquats, quand ma ou mes consultations ne sont pas ou plus efficaces.

– Les dyspareunies (douleur au rapport sexuel);

– dysménorrhée (trouble du cycle menstruel);

– les préparations à l’accouchement;

– les préparations/ l’accompagnement à une IVG, ou ITG (interruption thérapeutique de grossesse);

– les douleurs suite à une biopsie  du col de l’utérus ou suite à une chirurgie (conisation, césarienne);

– les problèmes de miction (cystite sans germes par exemple, hypersensibilité vésicale). 

De la même manière qu’expliqué précédemment, nous pouvons améliorer la qualité de vie de nos patientes, voir traiter parfois leurs pathologies, en privilégiant le travail pluridisciplinaire. Bien évidemment, nous ne faisons pas de « miracles », mais il suffit parfois d’une ou deux consultations pour améliorer les douleurs aux rapports lorsqu’ils sont d’origines fonctionnels (mécanique, perte de mobilité de l’utérus par exemple).

L’ostéopathie en périnatalité et en gynécologie à son rôle à jouer, à différent degré.

Dans ce type de consultation, l’échange entre le praticien et le patient est primordial. Le thérapeute doit essayer de comprendre l’histoire de la patiente, respecter son intimité tout en faisant son travail.

Encore une fois, le travail pluridisciplinaire est obligatoire (sage -femme, gynécologue, médecin généraliste, psychologue, kinésithérapeute, autres confères ostéopathes).

Les hommes peuvent aussi être pris en charge ! Il ne faut pas croire que seules les femmes peuvent être touchées par les pathologies de la sphère pelvienne … Les pudendalgies, l’hypertrophie bénigne de la prostate, peuvent dans certaines mesures être pris en charge chez l’homme par un ostéopathe. Tout cela impacte également sur LA SANTE SEXUELLE des hommes et des femmes. 

Sources:
http://www.lyon-urologie.com/pathologies7.html
Ostéopathie intra- pelvienne et arbre gynécologique: sexualité et identité par Christine Michel-Scweitzer / emergent World LLC 2013
http://www.ageronmarque.fr/publications/articles/endometriose-et-osteopathie/

Cabinet
22 Boulevard Richard Wallace
92800 Puteaux

Prendre rendez-vous
06.31.27.40.79

Site internet crée par WSI Netsulting (agence de Marne-la-Vallée)